L'anti laicïté 1930 -1940

 

 

 

1930 :

L’association diocésaine est autorisée à, louer les presbytères, propriété communale depuis 1905.

 

1934 :

Les instituteurs d’alsace-Moselle acquièrent le droit d’être dispenses d’assurer les cours de religion.

 

1935-1938 :

Les légats-représentant du pape-reçoivent les honneurs militaires à Lourdes(1935) à Lisieux(1937) à Boulogne sur mer(1938) et à Reims (1938).

 

1936-1937 :

Circulaire 1936

Jean Zay, ministre de l éducation nationale du front populaire (parti radical), interdisant le « prosélytisme »tant religieux que politique.

Circulaire du 15 mai 1937 :

"ma circulaire du 31 décembre 1936 à attiré l’attention de l’administration et des chefs d établissement sur la nécessite de maintenir l’enseignement public à l’abri de tous les degrés des propagandes politiques. Il va de soi que les mêmes prescriptions s’appliquent aux propagandes confessionnelles. L’enseignement public est laïque. Aucune forme de prosélytisme ne saurait être admise dans les établissements. Je vous demande d’y veiller avec une fermeté sans défaillance. "

 

1937 :

loi (23 juillet) permettant une déduction fiscale, pour les associations cultuelles, remise en cause de la laïcité fiscale.

 

1938 :

la cathédrale de Reims-restaurée-est inaugurée (19 juillet) en présence du légat, du nonce, du président de la république, de 2 ministres et du maréchal Pétain.

 

1939 :

loi (14 avril) autorisant une émission privée de bons pour financer le congrès eucharistique international de Nice en 1940 (évitant l’aide de l état et contournant la loi prohibant les loteries).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×