L'école (l enseignement du fait religieux)

 

 

 

L'enseignement du fait religieux

 

 

Contrairement aux idées reçues, l'étude objective des faits religieux est un grand thème chez les laïques.

Les actualités nationale et internationale actuelles en ont fait une grande nécessité.


De nombreux auteurs ayant illustré la pensée laïque et étudié des aspects de certaines religions : Voltaire, Renan, Jean-Pierre Vernant...

Les républicains de la belle époque ont fondé, au sein de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) la fameuse V° section, la section des sciences religieuses.

C'était en 1886, au moment même où les Universités catholiques perdaient leur statut. De son coté Emile Guimet fondait le musée qui portera son nom plus tard.

Il y présentait les religions dans une perspective comparatiste. En Belgique, un Institut d'Etude des Religions et de la laïcité été créé au sein de l'Université Libre de Bruxelles, fief de la laïcité militante.


Depuis une quinzaine d'années, un débat a pour thème la connaissance des faits religieux et de la laïcité comme faits sociaux au sein des collèges et des lycées. C'est à ce débat que notre dossier est consacré.

 

Depuis quinze ans diverses propositions d’enseignement des religions à l’école publique ont vu le jour. Le premier dossier destiné au grand public fut publié dans le « Monde de l’éducation » de novembre 1986. Le premier rapport officiel à l’évoquer fut celui du recteur Philippe Joutard remis au Ministre de l’Education Nationale en septembre 1989. Sous sa présidence, un important colloque est organisé en novembre 1991 à Besançon par le C.R.D.P. et la Ligue de l'Enseignement sur le thème " Enseigner l'histoire de religions dans une démarche laïque".

 

On peut observer que le fondement de ce débat, « l’inculture religieuse », est à relativiser.

Elle doit être mise en parallèle avec l’ignorance dans d’autres domaines. Une enquête approfondie sur la survivance des mythes liés à l’espace chez les Français a été menée par J-N Kapferer et B. Dubois dans « Echec à la science » (Nouvelles Editions Rationalistes).

Il apparaît que prés d’une personne sur trois pense que c’est le soleil qui tourne autour de la terre!

Autrefois tout le monde connaissait évidemment les rites et pratiques de sa propre religion.

Mais quelles lumières avait-on sur les autres ? Ceci dit les laïques n’ont jamais été opposés à l’étude scientifiques des religions. Bien au contraire. Ernest Renan, l’auteur de La Vie de Jésus, comme Emile Guimet, fondateur du célèbre musée qui porte son nom, l’ont prouvé.

Ce sont des laïques qui ont fondé la section des sciences religieuses à l’Ecole pratique des hautes études, tout comme l’Institut d’études des religions et de la laïcité à l’Université de Bruxelles.

fb   .esprit-laique , laicite, laïcité,pédagogie,comprendre,la loi de 1905,concordat,marianne,république,loi ,image,assemblée nationale,

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×