L'école (le débat)

 

Le débat général

A coup sûr la question se présente différemment en France, pays où la liberté de conscience est la règle, que dans des pays où la loi et la pression sociale confortent la prescription religieuse. 

Le voile, signe de soumission, signe identitaire, s’est vu attribuer encore un nouveau sens : « Le voile, c’est mon choix ».

Il reste difficile de démêler les motivations réelles des quelques 2000 jeunes filles mises en cause

. Leur nombre est lui-même variable.

Cela entraîne des prises de positions contrastées. Chirine Ebadi, prix Nobel de la Paix, combat le port du voile en Iran (obligatoire depuis 1979), elle refuse son interdiction en France.

Iranienne elle aussi, Chadortt Djavann, demande la prohibition du port du voile pour les mineures à l’école et hors de l’école.

Les musulmans eux-mêmes sont partagés, et pas seulement en fonction de leur degré de croyance.

Certains affirment que l’obligation n’est pas de mise en pays non musulman.

D’autres dénoncent l’islamophobie et l’ethnocentrisme français.

Les représentants officiels des autres confessions religieuses ont pris position contre une loi.

Mais ils furent contestés par des croyants éminents. Ce type de valse-hésitation affecte aussi la plupart des organisations laïques traversées par des débats internes.

Il serait donc réducteur de distinguer simplement les partisans d’une loi et ceux qui la refusent. Le spectre politique est lui aussi chamboulé. Des motifs opposés rapprochent sur ce point des familles de pensée habituellement étrangères.

Des buts identiques entraînent des ruptures sur le choix des stratégies. Plusieurs enquêtes font apparaître que les sondés sont massivement (plus de 80 %) opposés au voile.

A l’étranger ce débat, et surtout la loi du 15 mars 2004, provoquent l’étonnement, parfois la fureur ou les sarcasmes, mais aussi l’inspiration en Belgique et dans certains landers allemands. Dans ce paysage chaotique, il est regrettable que les idées débattues soient parfois illustrées de façon outrancière.

Cela contribue à transformer une question sérieuse en question dramatique.

.esprit-laique , laicite, laïcité,pédagogie,comprendre,la loi de 1905,concordat,marianne,république,loi ,image,assemblée nationale,

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×