les enjeux de la laïcité (15 08 15)

  Les enjeux en 2015, de la Loi de 1905 sur la Laïcité

 Au départ, ces enjeux sont exactement les mêmes en 2015, qu'en 1905.

Ce qui tendrait à prouver qu'il n'y a aucune raison pour la modifier, sauf à supprimer les Lois anti-laïques post 1905.

En effet, la Laïcité a pour but essentiel d'empêcher toutes les religions d'intervenir sur la gouvernance politique d'un pays.

Une gouvernance religieuse de la « Chose Politique » s'appelle une théocratie.

Une gouvernance politique émancipée de la chose religieuse s'appelle une République démocratique laïque.

Malheureusement, le terme «République» est trop souvent détourné de son sens.

L'exemple le plus connu est la République islamique d'Iran, qui est une théocratie absolue, dans laquelle la "loi religieuse" (et donc irrationnelle), préside aux destinées de la population au détriment des Lois démocratiquement débattues dans un Parlement représentatif de cette même population et, où la Justice est appliquée par des religieux et non des magistrats neutres et indépendants.

Liberte egalite fraternite laicite 1905 comprendre historique des figures laique

  Mais l'enjeu principal de la Laïcité en 2015, c'est de convaincre ceux qui n'ont aujourd'hui, aucune notion de ce concept de philosophie politique et qui, par ailleurs, le confondent trop souvent avec l'athéisme, (qui, lui,est fustigé « à mort » (sic!) par toutes les religions), de convaincre, donc, une multitude de croyants dans notre pays, de l'absolue nécessité de respecter les Lois issues des débats parlementaires démocratiques et de ne considérer les exigences dogmatiques de leur(s) religion(s) que dans la sphère familiale et privée.

Mais, même dans cette sphère privée, les lois républicaines et démocratiques s'appliquent et interdisent certains actes, tel que les violences conjugales et/ou familiales, le viol même dans le mariage, le viol des enfants, etc.

Convaincre qu'il s'agit d'une question de survie de notre société, qui, en aucun cas, ne pourra s'accommoder, même à l'amiable, de principes irrationnels.

Les religions chrétienne et juive l'ont bien admis. Qu'est-ce qui empêche la religion musulmane de le faire ?

Il est vrai que la religion musulmane n'était pas partie prenante des débats en 1905, mais si les musulmans d'aujourd'hui veulent survivre dans nos sociétés française et européennes, notamment, il leur faudra bien accepter de réformer leurs croyances intimes et philosophiques, notamment en éliminant et condamnant toute forme haine envers qui que ce soit.

 

Mariane esprit laique parole de membre

Mais, surtout, envers l'État démocratique. Ces mêmes musulmans se plaignent souvent d'être « obligés » de se justifier pour des actes de leurs coreligionnaires avec lesquels ils n'ont rien à voir.

Malheureusement pour ceux-ci, dans le principe musulman de l'appartenance à une « communauté » de religion, c'est un devoir qui leur incombe. Les Juifs doivent bien le faire en permanence depuis des siècles.

Et aujourd'hui, les Chrétiens, ou considérés comme tels également, par rapport, et à l'esclavage et la colonisation.

En effet, faire appel, par exemple à la Justice démocratique et républicaine, sous prétexte d'imposer à ce même État de fournir les moyens de pratiquer leur religion partout, n'est non seulement, pas admissible au regard de la Loi de 1905, (article 2 : «La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.»), mais d'une grande hypocrisie dont se rendent coupables les personnes qui se comportent ainsi.

Au-delà, de ce qui vient d'être dit, il faudrait donc connaître les moyens par lesquels on peut mettre en œuvre cette nécessité de convaincre de la nature vitale de la Laïcité française.

Malheureusement, je n'ai pas de solution en prêt-à-porter ou prêt-à-penser !

Cependant, il faut bien remarquer que face à une agression, toute société humaine réagit spontanément. Face à des croyances qui s'affichent ostensiblement et qui troublent souvent l'Ordre Public républicain, les citoyens retrouvent subitement leurs racines chrétiennes, dont ils se fichaient « royalement » il y a peu, encore.

Ce fait, peut provoquer à la longue une véritable guerre de religions, que nos politiciens ont toujours déclarée impossible et relevant de la paranoïa.

 -En 2015, le troisième enjeu principal de la Laïcité sera de trouver les moyens d'éviter cette « guerre »...

(D-A membre d'esprit laïque 15 aout 2015)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

×