préambule historique

 

Pour bien comprendre la loi de 1905, il faut la remettre dans son contexte historique.
La revendication laïque s’est essentiellement développée là où une église, en l’occurrence, ici, l’église catholique romaine a voulu imposer un pouvoir totalitaire au sens strict, c’est à dire, englobant tous les aspects de la société civile, politique, économique, en fait là où la religion est devenue pouvoir.


En France, ce pouvoir s’est imposé (sauf pendant la période de la révolution de 1789) pendant plus de mille ans.

L’alliance entre "le trône et l’autel" a rendu inévitable la contestation religieuse à partir du moment où se développait la contestation politique.


Dans cet état d’esprit, les philosophes du 18ème siècle, animés par l’esprit des lumières, mènent un double assaut idéologique contre les deux formes de l’absolutisme, royal et religieux. La revendication de la liberté de penser et la référence à la raison radicalisent ce mouvement parfaitement illustré par le Condorcet.La concrétisation "politique" se trouvera affirmée par la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen (26 août 1789), notamment l’article 10.


Au 19ème siècle, la formation progressive de l’idée républicaine, son ancrage sur la plate-forme des libertés révolutionnaires, du progrès social, de la libération des esprits de toutes les formes d’obscurantisme, a apporté le dernière touche à cette évolution.

 

Eglise fronton republique  .esprit-laique , laicite, laïcité,pédagogie,comprendre,la loi de 1905,concordat,marianne,république,loi ,image,assemblée nationale,

La séparation des Eglises et de l’ Etat aurait pu être le symbole de l’achèvement d’une étape essentielle si elle n’avait été, depuis, constamment remise en question, par les attaques de tous ceux que restent persuadés que l’homme est incapable d’assumer pleinement les effets de sa liberté absolue de conscience.


Si, dans l’histoire de notre pays, tous les grands combats pour la liberté et la justice furent porteurs de l’exigence de laïcité, toutes les périodes de réaction virent, par opposition, le retour de la domination religieuse. La dictature vichyste (dont certaines conséquences 50 ans après, n’ont toujours pas été liquidées) en a été le dernier exemple.


Renaissance, Réforme, Révolution, République : ces différentes étapes de la formation de l’idée laïque ont donné au citoyen français du 20ème siècle une place particulière dans l’Europe en construction. Le problème qui se pose à lui à l’heure actuelle est clair :

  • ou il renonce à cette spécificité et il abandonne à terme l’énorme progrès qu’il a accompli, plus vite que d’autres, au cours des siècles passés
  • ou il est persuadé que l’idée laïque, loin d’être un frein à l’intégration européenne, peut être au contraire, un énorme levier d’accélération de la marche à l’unité.

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

×