La cantine est anti islam!

 

La cantine scolaire est anti islam !!

La question des repas en cantine scolaire est une question récurrente.

Il est bon de redire certaines choses.

La question de repas de substitution dispensés par les mairies face aux pressions communautaires revient régulièrement sur le devant de la scène.

Dans un but de concorde, certaines mairies pour mettre fins aux polémiqueset aux pressions, on mit en place un programme de substitution des repas de porc, pensant offrir ainsi un repas « laïque ».

Il s agit d une erreur d appréciations des principes de la loi de 1905,

La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

En aménageant les repas, les collectivités reconnaissent implicitement l’existence de pratiques religieuses.

Mais en ayant accepté, le principe des repas confessionnels, il est devenu très dur d appliquer la loi même pour des problèmes de couts ou d organisations.

Ce retour en arrière des collectivités, est pris pour une atteinte au religieux.

La question étant tranchée par une décision du défenseur des droits depuis le 28 mars 2013

 

28 mars 2013 
Le Défenseur des droits publie un rapport sur l’égal accès des enfants à la cantine de l’école primaire.

Il y affirme, notamment, que les maires n’ont aucune obligation de proposer des menus en fonction de la conviction religieuse.

Pour le Défenseur des droits, refuser de servir des plats de substitution aux plats contenant du porc n’est pas discriminatoire.

Il faut cependant informer les parents en début d’année.

 

Le défenseur des droits rappelle qu’il n y a aucune obligation de cantine,

et que dès lors le choix est possible aux parents de ne pas mettre leurs enfants à la cantine.

Il est bon de rappeler qu’aucun personnel n’est tenu de faire de remarque ou de forcer un enfant à manger un plat qui ne lui conviendrait pas et ceci

en vertu du principe de neutralité (laïcité) des agents de l’état.

 

Certaines propositions font l objet de discussion : tel que le repas végétarien de « substitution » qui aurait le mérite de satisfaire les différentes confessions mais qui imposerait toujours une remise en cause de la loi et deviendraient une « obligation de faire » pour les collectivités alors même qu elles ne sont pas obligées de fournir le service de la cantine.


 

.esprit-laique , laicite, laïcité,pédagogie,comprendre,la loi de 1905,concordat,marianne,république,loi ,image,assemblée nationale,

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

×